Gastronomie Cambodgienne

La gastronomie asiatique nous évoque plus certainement celle de la Chine, du Japon ou de la Thaïlande. Il n’en reste pas moins que le Cambodge peut vous faire découvrir des saveurs inattendues. Les touristes apprécient l’association des aliments aux herbes aromatiques dans la gastronomie cambodgienne.

La plupart du temps, les cambodgiens mangent 3 repas par jours et comme beaucoup de pays d’Asie du Sud-est,  le riz reste l’aliment de base. Bien qu’ils ne mangent pas souvent de riz gluant, vous pourrez tout de même goûter ce riz collant sous forme de desserts ou de bâtons (le Krârlann). Le Krârlann est spécifique aux paysans qui travaillent dans les champs et qui n’ont pas le temps de se faire de vrais repas.

Le Cambodge connait une influence culinaire venant de nombreux pays tels que la Chine, l’Inde, le Vietnam et la France. En effet, dans la gastronomie cambodgienne, on retrouve beaucoup de plats préparés avec du soja et cuit à la vapeur (provenance de la Chine), mais aussi du curry ou autres aromates (provenance de l’Inde). Chez les khmers, vous retrouverez du lok-la, à base de bœuf mariné au citron ou au poivre, servi avec un œuf frit et beaucoup d’oignons,  des Banh Chew , crêpes de viande jaune à la cambodgienne (provenance du Vietnam). On compte aussi de nombreux restaurants français surtout dans les grandes villes.

Si la cuisine occidentale utilise des produits riches en protéine et en énergie comme le beurre, le lait, les œufs ou les viandes rouges, en Asie de l’Est, on préfère les aliments moins lourds tels que les légumes, le poisson d’eau douce, la viande blanche ou les fruits de mer (crevettes, crabes,…). Les cambodgiens cuisinent aussi  tout ce qui est nourrissants comme les insectes et araignées frites. Beaucoup de voyageurs aventureux s’essaient à cette spécialité d’origine Khmer.

Si cette spécialité vous effraie, ne vous inquiétez pas, beaucoup d’autres plats pourront vous satisfaire. Le Cambodge vous fera découvrir d’autres de ses plats tels que l’amok (poisson ou poulet cuisiné dans du lait de coco, servi dans une feuille de bananier ou dans une noix de coco). Il est considéré comme «la quintessence de la cuisine» cambodgienne.  Le Nom Banh Chok (le plat national à base de nouilles khmères), le porridge (bouillie de riz au lait servi avec des ingrédients, salés ou sucrés), le Kuy Teav (soupe de nouilles de Phnom Penh). Enfin, la saumure de poisson prahok se retrouve dans  de nombreux plats traditionnels et dans toutes les familles cambodgiennes.

Concernant les desserts dans la gastronomie cambodgienne, le Cambodge propose de nombreux desserts sucrés principalement à base de fruits frais. Le riz ne sert pas seulement en plat principal, vous trouverez des gâteaux de riz à la banane ou au fruit de jaque ; du riz collant à la mangue ou à la noix de coco. Vous pouvez trouver des desserts plus sophistiqués comme le flan à la noix de coco ou des nems fourrés à la banane servis avec des boules de glaces.

A table, vous ne trouverez pas d’assiettes individuelles. Chacun aura son propre petit bol avec ses baguettes ou une cuiller. Si vous n’arrivez pas à vous servir des baguettes, vous pourrez toujours demander à ce qu’on vous apporte des couverts. Les différents plats sont regroupés au milieu de la table et chacun se sert à même le plat.

Lors de votre voyage au Cambodge, vous verrez de nombreux vendeurs de rue et restaurants de rue. Vous aurez donc l’occasion de goûter aux spécialités comme les poissons séchés, le bœuf à la brioche (bœuf entier cuit à la brioche pendant tout l’après-midi, réservé à la randonnée), des fruits tropicaux frais comme le fruit du dragon (ou pilaya) ou le durian dégageant une très forte odeur désagréable pour beaucoup. Le soir, pour seulement 4 dollars, vous pourrez déguster un bon barbecue.

CONTACTEZ-NOUS RAPPEL GRATUIT